Vous êtes ici : Accueil > Espace Pédagogique > Matières et options > Option Latin et bilinguisme latin-grec > Les origines des combats de gladiateurs
Publié : 16 août 2011

Les origines des combats de gladiateurs

L’origine de ces affrontements sont attribués aux Étrusques qui organisaient des cérémonies funéraires (les ludi) où l’on se battait à mort en mémoire d’un défunt. Ces affrontements constituaient une sorte de sacrifice du sang, offert aux morts devant leurs tombes, pour leur permettre de survivre dans l’au-delà. De la pratique des ludi Étrusques, on dérive lentement vers les combats de gladiateurs romains.

Au début, les gladiateurs se battaient un contre un, puis par paires, avant que les jeux soient de plus en plus richement dotés. Les Romains transformèrent ces combats en un véritable spectacle, dont le prétexte était toujours le culte des ancêtres mais qui devint bientôt pour eux une distraction très appréciée. Ces jeux sanglants prirent, sous l’Empire, des proportions de plus en plus importantes qui parfois dépassent l’entendement. Titus* sacrifie ainsi 9000 bêtes lors de l’inauguration du Colisée et Trajan* organise des jeux durant 120 jours où il met en scène 11000 animaux et 10000 gladiateurs pour célébrer son triomphe contre les Daces.

Le but des jeux était de donner une leçon de combativité et de courage aux spectateurs. Il s’agissait, pour la plupart, d’esclaves qui choisissaient ce moyen pour tenter de sortir de leur condition, car la victoire pouvait leur permettre d’être affranchis, mais il y avait aussi des hommes libres qui s’engageaient pour des raisons économiques. Pour rassasier un public vite blasé, les organisateurs multiplient les raffinements. Parfois se produisent rencontres improbables entre des gladiateurs armés à l’ancienne et des tigres ou des hippopotames. Sans oublier ces chasses mémorables où des femmes et des nains jouent les vedettes. Les femmes descendaient également dans l’arène, ces combattantes qui égorgeaient des lions étaient aussi glorifiées que les hommes. En plus le Colisée servait à des exécutions.

Un menu parfois rehaussé par l’élaboration de décors dans l’arène, des collines ou des forêts, qui permettaient de proposer un spectacle plus réaliste, voire de créer des effets de mise en scène. Les spectacles pouvaient également comporter des aspects plus proches du cirque d’ aujourd’hui.

*Titus (latin : IMPERATOR•TITVS•CAESAR•VESPASIANVS•AVGVSTVS) (30 décembre 39 – 13 septembre 81), appartenant à la dynastie des Flaviens, est un empereur romain, qui régna de 79 à 81.

*Trajan : (officiellement : Imperator Caesar, diui Vespasiani filius, Nerva Traianus Optimus Augustus, Germanicus, Dacicus, Parthicus) est un empereur romain né probablement le 18 septembre 53 à Italica en Bétique (Espagne actuelle), mort entre le 7 août 117 et le 9 août 117 à Seliki (Cilicie).

Classe de 5°1

Dans cette rubrique