Vous êtes ici : Accueil > Espace Pédagogique > Matières et options > Les matières scientifiques > Sciences Physiques > Des étoiles plein les yeux
Publié : 8 juillet 2011

Des étoiles plein les yeux

JPEG JPEG JPEG JPEG
Ça y est ! Nous avons eu raison des caprices du temps. Entre deux averses et trois ciels nuageux, ce mardi 5 juillet, le club Astronomie de Cluny est allé rejoindre l’Association Calédonienne d’Astronomie (A.C.A.) sur la colline du Ouen Toro pour une soirée d’observation des étoiles, galaxies, nébuleuses, planètes et autres merveilles célestes.

Les très actifs membres de l’association (Gérard, Jérôme, Dominique, Christine, Béatrice, Jean-Michel, Issam, Philippe, Marc-André, Fabienne …) sont arrivés sur le site dès 17H00 et ont installé les différents instruments d’observation : une lunette astronomique, un télescope motorisé Newton 200/1000, deux télescopes Dobson 250.

Les jeunes astronomes de Cluny ont fait la connaissance des membres de l’association et se sont rapidement approprié le matériel d’observation.

Aymeric, armé de son appareil photo (Nikon D90) que Marc-André a fixé sur le télescope motorisé, a réussi à immortaliser le satellite naturel de la Terre dans sa phase en croissant.

|JPEG|JPEG|

Auxence, à l’aide de sa propre lunette astronomique, ou Andréa (chahutée par son professeur), sur le télescope motorisé, ont pu scruter la Lune et identifier les nombreux cratères situés en bordure de la mer de la Fécondité et de la mer des Crises (à droite).

|JPEG|JPEG|JPEG|

Rebecca, Océane ou Chanez, quant à elles, se sont extasiées devant la deuxième plus grande planète de notre système solaire, Saturne, et ses magnifiques anneaux de glace et de poussière.
Profitant d’un moment de pause, et malgré le passage intempestif de quelques nuages, Fabienne a incité nos jeunes astronomes à rechercher les constellations du Scorpion, du Sagittaire, de la Vierge, la Croix du Sud … dans le ciel légèrement voilé.

En raison de la présence de trop nombreuses lumières parasites, il n’a pas été possible d’observer les objets lointains comme les amas d’étoiles, les nébuleuses ou les galaxies. Aussi, a-t-il été suggéré que l’on se retrouve à La Foa (plage de Ouano), loin de toute pollution lumineuse, pour effectuer des observations en ciel profond. En voici un aperçu : la nébuleuse d’Eta Carinae et celles de la Lagune et Trifide, photographiées par Jérôme Noellat.
Les élèves du club Astronomie et leur professeur remercient toute l’équipe de l’A.C.A. pour son temps, son écoute et sa disponibilité et qui a fait de cette superbe soirée au Ouen Toro un moment merveilleux d’échange et de partage.

 

 

 

Dans cette rubrique