Vous êtes ici : Accueil > Espace Pédagogique > Matières et options > Les matières scientifiques > Sciences Physiques > Eclipse de Soleil du 14/11/2012 - Nous y étions !
Publié : 15 novembre 2012

Eclipse de Soleil du 14/11/2012 - Nous y étions !

Cliquez sur le lien en bas de page et découvrez le reportage réalisé par NC 1ère

Dès 6h15 du matin, le premier groupe d’élèves du club Astronomie du collège arrive avec leur professeur (J.-P. Devillers) devant les grilles du lycée Jules Garnier. C’est l’effervescence, tout le monde est excité à la perspective d’assister en vrai à une éclipse (même partielle) du Soleil. Jusque là, chacun avait pu le voir retransmis à la télévision d’un autre endroit dans le monde.

La nuit précédente, il a plu et au bulletin météorologique de la veille, on n’annonçait pas un temps favorable pour la matinée. Par conséquent, tous étaient inquiets qu’il se reproduise la même mésaventure que celle qui a eu lieu lors du transit de Vénus, le 6 juin dernier, et que des nuages s’invitent à la fête et gâchent le spectacle.

6h40, tout le monde est là. On s’achemine d’un pas ferme vers le terrain de football du lycée, où l’Association Calédonienne d’Astronomie a installé son matériel d’observation : lunettes astronomiques, téléscopes, lunettes H-alpha, solarscopes, maquettes du système soleil-terre-lune … On n’a pas oublié d’emporter appareils photos et caméras numériques pour immortaliser l’évènement.

Il est 6h52, la lune entame le soleil par le haut dans son coin gauche ; en fait, des nuages ont empêché de voir le tout début de l’entrée de la lune. Puis, elle progresse lentement en diagonale.
A 7h56, c’est le maximum, c’est-à-dire l’instant où les trois astres sont alignés. Sur la gauche, il reste un croissant de soleil de 10% puisque la Nouvelle-Calédonie n’est pas située dans la zone de totalité. Contrairement à ce qu’on avait espéré, il ne fait pas noir. Les rayons de soleil sont si lumineux que même avec un dixième de sa surface, le soleil nous éclaire toujours parfaitement. C’est comme si un gros nuage noir lui passait devant.
Puis, le disque du soleil s’agrandit de nouveau et la lune le quitte définitivement à 9h10.

Le spectacle est terminé. Pendant que le professeur, secondé par Axalia Levenchaud, filmait l’évènement en accéléré, les autres élèves profitaient des animations et instruments d’optique mis à leur disposition. A l’unanimité, tout le monde a trouvé l’évènement formidable et rêve de partir pour l’Australie l’an prochain, pour y observer une éclipse annulaire.

Pour visionner la séquence vidéo, cliquer sur la photo ci-dessous.

Voir en ligne : Reportage NC 1ère

Dans cette rubrique