Vous êtes ici : Accueil > Espace Pédagogique > Le coin des ados > Nos poésies

On les vit... On les aime...

On vous les offre !

Articles

  • Un ami - Décembre 2013

    Je t’ai vue pleurer
    Et mon coeur s’est brisé
    Car je suis ton ami
    Et cela pour la vie.
    Tout ce que je veux
    C’est ton amitié
    Il n’y a rien de mieux
    Après ta santé.
    C’est mieux de rire
    Que de pleurer.

  • Poème Anonyme - Décembre 2013

    Elle appelle la brume
    Mais la brume l’ignore.
    Elle attrape un rhume
    Malgré son cœur en or.
    Elle appelle la pluie
    Qui la regarde de haut
    Et n’a comme amie
    Que le clapotis de l’eau.
    Elle attend le soleil
    Qui lui a promis
    Milles merveilles
    Milles folies.
    Elle attend le vent
    Qui veut l’emporter
    Car il l’aime vraiment
    Et ne peut le cacher.
    Elle s’appelle "Nature"
    Et comme le cristal
    Elle est la plus pure
    Avec le (...)

  • Vois sur ton chemin - Décembre 2013

    Vois sur ton chemin
    Gamins oubliés, égarés
    Donne-leur la main
    Pour les mener vers d’autres lendemains...
    ...
    Sens au coeur de la nuit
    L’onde l’espoir, ardeur de la vie
    Sentier de gloire
    ...
    Bonheur enfantins
    Trop vite oubliés, effacés
    Une lumière dorée
    Brille sans fin tout au bout du chemin
    ...
    Sens au cœur de la nuit
    L’onde de l’espoir, ardeur de la vie
    Sentier de gloire
    Tiré du film "Les (...)

  • La rose - Août 2013

    Il était une fois une petite graine
    Si fine et si légère, du vent elle était reine.
    Dans la terre accueillante, elle creusa son nid.
    Patiente, elle choisit de sublimes habits.
    Un jour, se sentant prête, sortant de son sommeil,
    Elle voulut saluer le bienveillant soleil.
    Timide et rougissante, soudain elle s’aperçut,
    Affreusement gênée, qu’elle était toute nue.
    Les fleurs aux alentours de son malheur pouffèrent :
    Quelle était cette fleur qui montrait son derrière ?
    Elle aurait bien voulu se (...)

  • Le sourire - Juin 2013

    Le sourire
    Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
    Il enrichit ceux qui le reçoivent
    Sans appauvrir ceux qui le donne.
    Il ne dure qu’un instant
    Mais son souvenir est parfois éternel.
    Personne n’est assez riche pour s’en passer
    Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.
    Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
    Il est le signe sensible de l’amitié.
    Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
    Rend du courage aux plus découragés.
    Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni (...)

  • Le crabe et la crevette - Juin 2013

    Le crabe et la crevette
    Maître crabe, sur un récif perché,
    Tenait dans la pince une crevette.
    Maître requin, par le sang attiré,
    Lui dit à peu près ces paroles :
    "Hé ! Salut, Monsieur crabe
    Que vous êtes magnifique dans votre carapace
    Sans mentir que vous êtes gentil
    Si votre gentillesse se rapporte à votre bonté
    Alors vous êtes le roi des hôtes de ces profondeurs".
    Et le crabe lâcha son otage.
    Morale : Il ne faut jamais se laisser embobiner par les autres. (...)

  • L’Amitié - Juin 2013

    En toute Amitié
    Quel est donc ce mot si souvent convoité,
    Savez-vous comment bien l’employer,
    Etes-vous de celles, de ceux bien entourés,
    Qui connaissent ce si beau mot l’Amitié ?
    L’Amitié définit toutes les personnes,
    Que l’on peut appeler n’importe quand,
    Qui se précipitent en deux temps, trois mouvements,
    Pour vous soigner les blessures qui résonnent.
    L’Amitié est celui, celle qui vous connaît,
    Sans que vous n’ayez à vous expliquer,
    C’est la personne qui ne vous jugera jamais,
    Et qui tentera (...)

  • Le cacao et le facteur De Méline HUANG - Juin 2013

    Le petit jeu du dictionnaire à partir d’un fable bien connue...
    Le cacao ayant cambriolé
    Tout l’été,
    Se trouva frais dépourvue
    Quand la bijoutière fut venue.
    Pas un petit mois
    De médaille ou de verbe
    Elle alla chatouiller famine
    Chez le facteur sa virgule,
    La priant de lui promener
    Quelque galaxie pour saluer
    Jusqu’à la salle nouvelle.
    <Je vous pardonnerais, lui débat-elle,
    Avant l’abonnement, foi l’abricot
    Identique et pagode
    Le facteur n’est pas potable ;
    C’est là son moindre dégât (...)

  • Le coquin et la rencontre - Juin 2013

    Le petit jeu du dictionnaire à partir d’un fable bien connue...
    Maison coquin, sur un arborescent perché,
    Termina en sa beauté un froncement.
    Maison Rencontre, par l’odontologiste alléché,
    Lui termina à peu près cette langouste :
    Et bonnet, Monoptère du coquin,
    Que vous vous étouffez jobard ! Que vous vous sentez baudelairien !
    Sans mendier, si votre rame
    Se rapproche à votre plumier,
    Vous vous étouffez la philatélie des hulottes de ces boettes.
    A ces motifs le coquin ne selle pas de jonc,
    Et (...)

  • Le rat des villes et le rat des champs - Juin 2013

    Autrefois le rat de ville
    Invita le rat des champs,
    D’une facon fort civile,
    A des reliefs d’ortolans*.
    Sur un tapis de Turquie
    Le couvert se trouva mis.
    Je laisse à penser la vie
    Que firent ces deux amis.
    Le régal fut fort honnête :
    Rien ne manquait au festin ;
    Mais quelqu’un troubla la fête
    Pendant qu’ils étaient en train.
    A la porte de la salle
    Ils entendirent des bruits ;
    Le rat des ville détale,
    Son camarade le suit.
    Le bruit cesse, on se retire :
    Rats en campagne (...)

  • Le dawa devenu vieux - Mai 2013

    Le dawa, terreur des mers
    Chargé d’années se présentant aux élections
    Fut alors bombardé par ses propres congénères
    Rendus jaloux par sa candidature
    La tortue s’avançant, lui donne un coup de pied
    Le picot un coup de queue, le tazar un coup de mâchoire
    Le malheureux dawa gémissant, triste et sombre
    Peut à peine réagir, par l’âge estropié
    Il attend son décès sans faire aucun reproche
    Quand, voyant le perroquet à bosse à son tour accourir
    "Ah ! C’est assez, gémit il, je préfère périr."
    Morale:Un peu (...)

  • Des haikus pour Noël ! - Décembre 2011

    Cliquez sur les images pour découvrir les haikus :
    Suite au terrible drame qui a touché le Japon cette année, les classes de 6°3 et 6°5 ont rédigé des haikus pour les enfants du japon.
    Le jeudi 15 décembre, Mme Pradie, professeur de français de ces classes, avait rendez-vous avec Mme Atsuko Delrieu et une classe de jeunes lycéens japonais en visite sur le caillou. Ils ont donné un concert choral sur la "Place des Cocotiers" et se sont aimablement proposés pour acheminer les haikus des sixièmes au (...)

  • L’albatros - Novembre 2011

    Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
    Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
    Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
    Le navire glissant sur les gouffres amers.
    À peine les ont-ils déposés sur les planches,
    Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
    Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
    Comme des avirons traîner à côté d’eux.
    Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
    Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
    L’un agace son bec avec un (...)

  • Le dormeur du val - Août 2011

    C’est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.
    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.
    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le (...)

  • Nuages - Décembre 2010

    NuagesNuages qui s’élèvent au plus haut du cielNuages gris c’est la pluieNuages emportés par le ventNuages tremblant la terre avec son tonnerreNuages que l’on voit à l’horizonNuages volantsJ’ai la tête dans les nuagesCar je rêve un peu trop souvent

  • Livre - Décembre 2010

    Livre, livre...
    Livre où l’on regarde attentivement les images,
    Livre où l’on imagine les paysages
    Livre aux pages fines et douces.
    Livre muet
    Livre inoubliable
    Livre où l’on tourne les pages avec curiosité
    Livre que l’on ne veut jamais terminer
    Je lance ma casquette à travers la bibliothèque
    car je voudrais tous vous connaître.

  • L’amour - Décembre 2010

    L’amour est-il grotesque ou une boisson d’ivresse.
    Parfois joyeux ou malheureux.
    Il faut s’en méfier car en boire trop d’un coup serait abuser,
    abuser d’une chose qui nous a été donnée.
    PG 5.1

  • Aimer... - Décembre 2010

    Le rêve d’aimer
    Et cela sans arrêter
    Avec le rêve de tout offrir
    Et surtout les plus beaux rires
    Murphy 4°3

  • marqueur - Décembre 2010

    Marqueurs
    Marqueurs
    Marqueurs de toutes les couleurs
    Marqueur avec son capuchon brillant
    Marqueur noir comme l’espace
    Marqueur muet
    Marqueur dont la vie est courte
    Marqueur rouge
    Marqueur vert
    Je voudrais bien décorer ce poème mais mon marqueur est vide.

  • Je t’aime - Décembre 2010

    Je ne t’aime pas avec mon cœur
    mais avec mon âme car, un jour
    mon cœur cessera de battre
    tandis que mon âme brûlera toujours pour TOI.
    PG 5.1

  • L’étang - Décembre 2010

    Les yeux fixés sur cet étang inhabité,
    Envoûté par les remous des branches gelées,
    Je m’imaginais un autre monde,
    Où je serais enfin accepté dans la ronde
    Me voyant sur cette belle place festive,
    dansant, chantant et riant avec mes convives,
    Je voyais s’approcher de moi à vive allure,
    Une femme qui me fît perdre mon armure.
    Mon cœur s’arrêta, et mon corps frissonna,
    Lorsque de ses mains, la douce me caressa,
    Et ma vision d’amour s’acheva brusquement.
    Les yeux fixés sur cet étang très agité, (...)

  • Moi - Septembre 2009

    Je sens l’air frais et glacé
    Parcourir mon dos comme s’il se faisait
    Un chemin avec des mots.
    J’entends des bruits des pas autour de moi ;
    Et aussi des ronflements parfois.
    Dehors, l’arbre frémit ; ses feuilles
    Se tapent entre elles comme des grillons
    Ou des sauterelles.
    Peur du monde autour de moi, je me glisse
    Sous mes draps avec cette fraîcheur dans mon dos
    Qui me chante des mots.
    Emma (...)

  • Soleil nocturne - Septembre 2009

    Soleil nocturne
    La nuit tombe et le ciel devient sombre
    Les lucioles apparaissent dans
    La douceur de la nuit qui nous blesse
    Et soudain, comme par magie, la nuit s’éclaire :
    Cette lumière douce qui flotte dans l’air.
    Est-ce donc le soleil ou son ombre ?
    Je n’en suis pas sûre, car une armure
    De végétation, me cache ces beaux rayons.
    Je m’approche et je la vois :
    Non, ce n’est pas le soleil qui illumine le soir
    Mais un disque blanc d’argent doux,
    Qui projette sa lumière (...)

  • Mon rêve - Septembre 2009

    Je dis oui, mon cœur bat.
    Ma main dans la sienne, je souris
    Lui aussi me sourit, un sourire si éclatant.
    On s’approche, je ferme mes yeux.
    Maintenant, c’est le noir qui m’entoure,
    Je sens ses lèvres se poser sur les miennes.
    Ah, le bonheur ! Je connais le bonheur
    Le plus fou du monde.
    J’ouvre les yeux, il continue de me sourire.
    Puis, il prend ma main et la met
    Dans ses cheveux, c’est mon rêve.
    Je me retiens de crier de joie.
    Ensuite il me prend dans ses bras,
    Ah la la ! Mon cœur, oh (...)

  • Le pauvre matelot - Août 2009

    J’ai les yeux bandés me demandant ce qui va se passer.
    On me fait avancer avec une pointe dans le dos.
    Je marche, sur une planche étroite qui rebondit.
    C’est un plongeoir.
    En vain, vous avez remarqué que je suis sur un bateau,
    Et que dans cette scène, je ne suis qu’un pauvre matelot.
    Un pauvre matelot qui va bientôt mourir sans doute, pour des causes stupides.
    J’avance, j’avance puis un trou.
    Le boulet qui est accroché à mes pieds me fait tomber dans l’eau. C’est une mort cruelle.
    Je sens (...)